Mal de transport : les huiles essentielles pour voyager

Le mal des transports ou bien cinétose est un problème qui peut toucher les voyageurs qu’ils soient en voiture, en avion ou bien en bateau et bien d’autres moyens de transport. Ce type de malaise peut avoir plusieurs symptômes et manifestations. Vertiges, sueurs, mal de tête voire forte migraine, nausée ou vomissements, salivation excessive, chacun peut avoir un signe différent. Bien qu’il soit bénin, le mal des transports est handicapant. Il est dû à une discordance entre le système vestibulaire et la perception visuelle. Pour l’apaiser ou l’éviter, il y a heureusement des solutions comme les remèdes de grand avec les huiles essentielles à diffuser.

Huiles essentielles de Gingembre et de menthe poivrée

Pour avoir des résultats efficaces et immédiats, l’idéal est d’associer ces deux huiles essentielles. Comme composition, il faut  1 goutte d’HE de gingembre, 1 goutte d’HE de menthe poivrée et 1 cuillère à café d’huile d’amande douce. Le mélange doit être appliqué directement sur le cou, à hauteur de la carotide et en faisant des petits massages circulaires. Ce geste est à faire bien avant de monter dans le moyen de transport. Il est aussi possible de prendre ce traitement par voie orale. Pour ce faire, une goutte d’HE de gingembre ou de menthe peut être mélangée avec du miel ou bien un comprimé neutre avant le voyage. Pour ceux qui souhaitent opter pour la voie olfactive avec l’huile essentielle à diffuser de gingembre ou l’huile essentielle de menthe poivrée, elles peuvent être mises sur un mouchoir. Il suffit ensuite de respirer le tissu régulièrement le long du chemin. Il est aussi possible d’utiliser un diffuseur d’huiles essentielles à condition que le trajet soit à faire dans un transport personnel. Dans un moyen de transport en commun, cette solution n’est pas possible.

Pour ce qui est du gingembre, ce produit peut aussi être utilisé sous forme de poudre, en capsule, à raison de 250 mg à 1 g quelques temps avant le trajet. La menthe poivrée quant à elle, peut être prise sous forme de tisane.

Il faut noter cependant, que ces huiles essentielles sont toutes les deux, interdites aux femmes enceintes, aux femmes allaitantes, aux enfants de bas âge et à toutes les personnes ayant des problèmes de cœur ou qui sont sujettes à l’épilepsie.

Huiles essentielles de Citron et de Mandarine

Le limonène, une des carbures monoterpéniques est la molécule présente dans les agrumes et qui leur procure leur odeur. C’est cette molécule qui agit sur la motilité gastrique. Elle lutte contre le mal des transports et supprime les différents symptômes notamment les nausées et le mal de tête. Pour l’utilisation de ces huiles essentielles, il y a trois manières différentes applicables selon les cas qui se présentent ou les envies de chacun. La première consiste à prendre l’huile essentielle à diffuser par voie orale. Pour ce faire, une goutte d’HE de citron ou de mandarine est à mélanger avec une cuillérée à café de sucre. Il suffit ensuite d’avaler le mélange. Cette solution est à prendre toutes les 4 heures environ pour un voyage qui dure longtemps. Il faut noter néanmoins, que cette forme n’est pas recommandée pour les enfants de bas âge, les femmes enceintes et les femmes allaitantes. Elle est également contre-indiquée pour toutes les personnes qui souffrent de maladies vasculaires ou de maladies comme l’épilepsie.

L’idéal pour ces personnes c’est la méthode de diffusion. Il faut avoir un diffuseur d’huiles essentielles et d’y mettre les gouttes nécessaires. Faute de ce dispositif, il est aussi possible de préparer une solution à vaporiser avec un petit vaporisateur. Dans le flacon, il faut mettre quelques gouttes d’huiles essentielles d’agrume et quelques ml d’alcool comme base. Toutefois, il faut veiller à ce que tous les voyageurs supportent l’odeur pour éviter de causer des malaises pour les autres.

La dernière manière d’appliquer l’huile essentielle à diffuser contre le mal de transport est l’imbibition. Il faut ajouter quelques gouttes sur un mouchoir, un appui-tête ou sur le dos de la banquette et le tour est joué.

L’huile essentielle de basilic tropicale

Les vertus de l’huile essentielle de basilic tropical s’expliquent par l’existence d’éléments actifs à l’origine présents dans les feuilles et les fleurs de la plante. L’huile essentielle de basilic tropicale est particulièrement connue pour ses propriétés antioxydant grâce à l’acide rosmarinique qu’elle dispose ainsi que les flavonoïdes et les acides phénoliques. C’est également une solution antispasmodique et stomachique efficace. Le méthylchavicol qu’elle contienne permet un traitement de choix contre les troubles spasmodiques dont les spasmes digestifs, les nausées, l’aérophagie ou encore les ballonnements.

Avec deux gouttes d’huile essentielle à diffuser de basilic tropicale, il est possible de calmer les différents problèmes relatifs à la digestion lors d’un long trajet. Il suffit d’ajouter ces gouttes dans une tisane et la boire chaude avant le départ. Il est aussi possible de mettre une goutte entre le palais et la langue. Si l’on opte pour la diffusion, il faut noter que cette huile essentielle doit être diluée entre 10 et 15% dans de l’huile végétale, d’autres huiles essentielles ou des solutions neutres dans le diffuseur d’huiles essentielles.

Pour ce qui est de l’application cutanée, elle doit aussi être mélangée avec de l’huile végétale pour l’alléger et pour faciliter son usage.

En inhalation sèche, deux gouttes suffisent. Le sujet peut inhaler le mouchoir ou le bout de tissu le long du voyage comme bon lui semble.

Précautions d’emploi

Les huiles essentielles sont des concentrées d’actifs puissants. Il est alors nécessaire de veiller à ce qu’elles soient bien dosées pour éviter les problèmes. Il est aussi nécessaire de bien s’informer sur les différents produits que la personne supporte ou ne supporte pas pour décider si ces huiles essentielles représentent ou non les solutions à adopter. Il se peut, en effet, que la personne soit allergique à ces huiles essentielles. Pour les femmes enceintes ou allaitantes, les enfants et les individus qui ont des problèmes de santé particulier, il vaut mieux opter pour d’autres remèdes de grand-mère pour éviter les complications.

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.