Découvrez la saveur provençale à travers Avignon

Faire du camping à Avignon est une expérience mémorable. Cette ville médiévale vous séduit avec ses nombreux vestiges d’une époque révolue. Les tarifs d’entrée dans la cité des Papes sont à la portée de tous. La gastronomie est un autre atout de cette destination au cœur de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. La capitale du Vaucluse séduit avec ses plats carnés et ses vins de caractères. La proximité de la Camargue et des Bouches-du-Rhône contribue également à cette richesse du terroir. Un bon camping familial en Provence offre l’occasion de découvrir toute la gastronomie du Sud de la France.

Avignon, au pays de la bonne chair

Vous savez probablement qu’Avignon a remplacé le Vatican pendant plus d’un siècle. Le couronnement du premier Pape hors d’Italie a été tout un événement. Pour fêter le sacre de Clément VI en 1392, l’on a battu 118 bœufs. Ce n’est pas tout, le banquet a également demandé quelque 1023 moutons et 101 veaux. Il était aussi composé de 914 chevreaux et plus de 39 800 œufs. Pendant cette journée de la consécration, les cuisiniers avignonnais ont dû confectionner plus de 50 000 tartes. La gastronomie tient à cœur aux habitants de la ville. Les chefs locaux ont l’honneur d’être les gardiens de certaines traditions transmises depuis de nombreuses générations. Les plats carnés sont toujours aussi populaires. Les fins gourmets de toute la France et d’ailleurs font le déplacement pour déguster des spécialités culinaires avignonnaises. Vous pouvez apprécier ces plats traditionnels provençaux dans le restaurant de votre camping 3 étoiles, le Camping La Roquette : choisissez entre savourer ces merveilles gustatives sur place ou les emporter dans votre Mobil home. Il est également envisageable de déjeuner au bord de la piscine du camping. La terrasse de l’espace aquatique est aussi un cadre idéal pour goûter aux spécialités du chef.

La tradition d’huile d’Olive et du vin

A l’époque du pape Innocent VI, l’ordre des Chartreux a décidé de s’installer à Villeneuve-Lès-Avignon. Ces hommes d’Église ont lancé la culture de l’olive au cœur de la Provence. Les Pères Chartreux bénéficiaient de la bénédiction du souverain pontife pour exploiter l’huile tirée de ce fruit vert. Les moines ont utilisé un moulin à vent pour extraire la matière grasse. Cet équipement moyenâgeux est encore en activité. Actuellement géré par une famille qui l’a repris après la Révolution française, le Moulin de la Chartreuse est le plus vieux au monde. Il figure au patrimoine de l’humanité. Depuis le XIVe siècle, l’huile d’olive est couramment utilisée dans les plats provençaux, en particulier les spécialités vauclusiennes. La daube avignonnaise demeure une tradition culinaire immuable. Le Châteauneuf-du-Pape est également une autre institution. Ce vin du pays est dégusté à travers tout l’Hexagone et au-delà des frontières. Plus de 14 millions de bouteilles de ce cru avignonnais sortent de quelque 300 exploitations viticoles locales. La particularité de cette boisson réside dans son caractère bien trempé découlant d’un ensoleillement record et d’un sol riche. Un bon dosage de fraîcheur et de longévité en bouche distingue aussi le Châteauneuf-du-Pape. C’est bon un apéritif à déguster sur la véranda de votre emplacement locatif à Avignon. De plus, il n’est pas cher.

D’autres saveurs de Provence à découvrir

En plus du Châteauneuf-du-Pape, d’autres boissons font la renommée de la Provence. Pendant votre séjour à Avignon, essayez de goûter au Pac à l’eau. Diverses déclinaisons de ce breuvage sucré existent. Comme son nom l’indique, ce sirop traditionnel est coupé à l’eau. Parfois, un peu de citron ou un autre arôme sublime cette boisson ancestrale provençale. Quoi qu’il en soit, pendant l’été où la température avoisine parfois les 40° C, elle est tout simplement rafraîchissante. Pour ne pas souffrir de la canicule, vous pouvez venir à Avignon en hiver. Les campings sont plus abordables à partir de novembre. Jusqu’en février, le nombre de touristes venus pour voir le pont d’Avignon et la cité des Papes est raisonnable. Les vacances de Toussaint sont aussi l’occasion de déguster différentes spécialités culinaires provençales, notamment le burger fermier, les aligots ainsi que les charcuteries du pays. Les cuisses et les magrets de canard vont également faire la joie des amateurs de bonne viande. Les châtaignes grillées et les assiettes d’escargot sont aussi à apprécier. Les brouillades de truffe noire s’ajoutent au menu sans faire mal à votre portefeuille.

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.